Ténor lyrique originaire de Belgique, Xavier Flabat incarne le Prince Charmant dans Cendrillon de Pauline Viardot à l’Opéra Royal de Wallonie et l’un des trois ténors solistes dans l’œuvre contemporaine Three Tales de Steeve Reich pour la Monnaie de Bruxelles.

Il est Don Alonze de L’Amant jaloux d’A-M Grétry aux Festivals de Lasne et de Spa, Vogelsang dans Der Schauspieldirektor et le Poète du Prima la musica e poi le parole de Salieri au Festival de l’été Mosan avec l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie sous la direction de Bernard Delire. On a également pu l’entendre dans Ferrando dans Cosi fan tutte pour l’Opéra de Clermont-Ferrand sous la baguette d’Amaury du Closel et il sera Peppe dans Rita de Donizetti au Théâtre de Nice sous la direction de Bruno Membrey cet été.

Passionné par le répertoire français, il campe un Faust très apprécié avec l’orchestre Carpe Diem et prépare le rôle du contrebandier Scopetto dans La Sirène d’Auber au Théâtre Impérial de Compiègne en 2018.

Son goût pour l’opérette l’amène à suivre l’enseignement de grands artistes tels que Jacques Taylès et Michel Ferrer et à chanter les rôles de jeunes premiers parmi lesquels Pâris dans La Belle Hélène, le Prince Sou-Chong dans Le Pays du sourire, ou encore Gontran dans Les Mousquetaires au Couvent qu’il chante notamment au Sébastopol de Lille, au Palais des Beaux-Arts de Charleroi ou au Pin Galant de Merignac.

Xavier sera soliste dans Carmen produit par vivOpera.